• La Voiture du Concessionaire

    Euh... Franchement, pour une fois, je ne sais pas comment faire un résumé sans tout dire... Je vous laisse découvrir !

    La Voiture du ConcessionaireLa Voiture du Concessionaire

    La Voiture du Concessionaire

    Salut tout le monde ! Vous ne vous y attendaient pas, pas vrai ? Je reviens au bout de... 8 jours, précisément. 

    Sans plus attendre, je vous laisse lire mon Bout d'histoire ! Ah, je pense que ça serait sympa de le lire avec cette musique : More Than Anyone In The World by Lena Park (Spy MyungWol OST), mais faite ce que vous voulez, hein ! 

    Bon, bonne lecture : 

     

      - Vous savez qu’ils peuvent me retrouver, pas vrai ?

    Danny le regarda soulever son T-shirt et dévoiler son ventre plat et musclé. Elle eut le souffle coupé et ses mains se resserrèrent autour du volant. Mais ce n’était pas à cause de la vue de ses beaux pectoraux qu’elle réagissait ainsi : une plaie ouvert lui barrait le bas gauche de l’abdomen. Beaucoup de sang avait coulé, ce qui avait taché son T-shirt, son pantalon ainsi que le siège sur lequel il était assis.

    Danny n’essaya même pas d’imaginer combien ça allait lui coûter de faire nettoyer ça. Elle détourna les yeux et contempla la route vide. Il l’avait obligé à se garer dans un coin tranquille pour ne pas qu’ils soient dérangés.

    Elle l’entendit ouvrir les boites qu’elle avait achetées quelques minutes plus tôt dans une pharmacie. Elle se mordit la lèvre inférieure ; elle ne savait même pas pourquoi elle réagissait ainsi face à cette blessure. Il n’y avait vraiment personne dans la rue.

     - Vous pouvez m’aider ? demanda-t-il le souffle court.

    Danny se tourna brusquement vers lui. Elle le découvrit avec une sorte de sourire crispé sur le visage. Voulait-il paraître plus sympathique ? Il avait déjà nettoyé la plaie et tenait un pansement blanc dessus. Il tendait à Danny un rouleau de scotch.

     - Oui bien sûr, répondit-elle après un temps.

    Elle saisit le scotch, le déroula et coupa un premier bout avec les dents. Elle se pencha vers lui et il dégagea un peu ses doigts pour la laisser faire. Elle pressa ses doigts sur son ventre pour bien coller le scotch. C’était la première fois qu’elle touchait des abdos aussi durs. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle retenait son souffle.

    Quand Danny se redressa elle vit le revolver qu’il avait posé sur le tableau de bord. Son ventre se noua à sa vue. Elle continua à le fixer pendant qu’elle coupait un deuxième morceau de scotch. Comme la présence de l’arme l’a mettait mal à l’aise, Danny détourna les yeux et le regarda à nouveau. Elle se rendit compte qu’il avait lui aussi le regard tourné vers l’arme. Obligatoirement, il l’avait vu la fixer : pourtant, il n’avait rien dit. Elle aurait pu la prendre, le menacer et puis s’enfuir. Mais Danny savait parfaitement qu’elle ne ferait jamais ça, elle n’y arriverait pas. Lui aussi devait le savoir car il n’avait pas bougé pour la dissuader de faire quoique ce soit. De toute façon, elle était sûre que si elle tentait quelque chose, il pourrait l’arrêter très vite.

    Danny se pencha et colla son deuxième scotch.

     - Qui ça ? demanda-t-il alors.

     - Quoi, qui ça ? répéta Danny, elle avait complètement oublié ce qu’elle avait dit plus tôt.

     - Qui peut vous retrouver ?

    Elle coupa son troisième bout. Elle avait l’intention de coller quatre morceaux de scotch en forme de quadrillage pour que ça tienne bien.

     - Le concessionnaire, répondit-elle enfin.

     - Comment ça ?

    Le dernier bout en place, il rabaissa enfin son haut. Il se racla la gorge pour qu’elle réponde à sa question.

     - La voiture n’est pas à moi, expliqua Danny. Le concessionnaire m’a permis de faire un tour avec avant que… Bref, ils savent qui je suis. Ils ont mon nom, mon numéro. S’ils ne me voient pas revenir, je suis sûre que la police peut traquer mon téléphone.

     - Je ne pense pas qu’ils iraient aussi loin après si peu de temps, mais cela vous inquiètes tant, vous n’avez qu’à abandonner votre téléphone.

     - Pardon ?

     - Ou alors je peux le détruire avec la crosse de mon pistolet.

    Il prit son arme et tendit sa main ouverte pour qu’elle lui donne son téléphone. Danny ouvrit grand les yeux. Il avait l’intention de mettre ses paroles en actions. Il était sérieux.

     - Non, non, fit-elle précipitamment en s’écartant de lui.

    Elle y tenait à son portable, il lui avait couté cher !

    Il baissa sa main et rangea son arme en grimaçant à cause de sa blessure. Danny savait que mettre un pansement comme ils l’avaient fait n’était pas suffisant. Elle lui avait déjà dit qu’il devrait aller à l’hôpital, mais il n’avait rien voulu écouter.

     - De toute façon, c’est bientôt fini. Vous allez pouvoir rendre votre voiture.

     - Comment ça ?

     - Je veux juste que vous me conduisez quelque part, puis j’arrêterai de vous embêter. Ça vous va ?

    Pendant un instant, Danny le regarda dans les yeux. Après tout ce qu’ils avaient fait ensemble, il allait vraiment l’abandonner et faire comme si de rien n’était ? Comme s’ils ne s’étaient jamais rencontrés ?

     - Alors ? la relança-t-il.

    Elle souleva un sourcil surpris, elle ne pensait pas qu’il voulait vraiment qu’elle répondre. Elle croyait que c’était une question rhétorique. Depuis le début, il n’avait jamais cherché à connaitre son avis avant d’agir.

     - Ok, souffla-t-elle, on va où ?

     - Commencez à rouler, je vous dirai quelle sortie prendre.

    Elle tourna la clef sans le regarder et appuya sur la pédale. Un silence s’installa pendant tout le long du trajet. C’est à peine si elle l’entendait quand il lui demandait de tourner. Lui aussi semblait gêner. Pourtant, ce n’était pas vraiment dans sa nature. Danny aurait vraiment voulu qu’il trouve un sujet sur lequel ils auraient pu divaguer. Mais ils ne l’avaient encore jamais fait, ils n’étaient pas encore dans ce genre de relation. Ce n’était encore que des inconnus l’un pour l’autre. Ce qui amena Danny à se rappeler leur rencontre, quelques heures plus tôt.

    Alors qu’elle était à l’arrêt devant un feu rouge, il avait soudain ouvert la porte passagère en la faisant sursauter. Il s’était installé tranquillement sur le siège passager. Danny s’était alors rendue compte qu’il saignait car la main qui tenait son ventre était poissée de sang. Elle avait alors retenu son souffle. Elle était trop surprise pour réfléchir normalement et demander à cet inconnu de sortir de sa voiture. Elle était toujours trop surprise pour réagir quand il lui dit :

     - C’est vert, vous pouvez y aller.

    Il prit assez mal son manque de réaction : il pensait qu’elle ne voulait pas coopérer. Il avait alors sorti son revolver et l’avait pointé sur elle. Elle avait laissé échapper un hoquet de surprise et de frayeur.

     - Avance ! avait-il ordonné sur un ton bien plus furieux, mais ça sonnait faux.

    Toutefois, c’était à ce moment-là que Danny s’était reprise et avait alors démarré la voiture. Depuis, elle avait roulé comme il le lui avait demandé. Quand il avait compris qu’en fait, elle coopérait, il avait baissé son arme.

     - Hé ! cria-t-il pour la ramener à la réalité.

    Devant eux, les voitures s’étaient arrêtées et Danny fonçait dessus. Elle changea en vitesse de pédale et appuya à fond sur le frein. La voiture s’arrêta  à un cheveu de la voiture de devant. Danny était sûre que leur pare-chocs se touchaient.

     - Woua ! On l’a presque touché ! s’exclama-t-elle.

    Il la regardait d’une façon indéchiffrable, les sourcils froncés. Peut-être qu’il se demandait à quoi elle pensait pour avoir failli causer un accident. Mais il ne lui demanderait rien. Danny eu un pincement au cœur. Elle ne savait pas pourquoi ça l’a rendait si triste de savoir qu’ils ne se connaîtraient jamais.

     - On est bientôt arrivé, déclara-t-il plusieurs minutes après l’accident.

    Danny hocha la tête sans rien dire pour montrer qu’elle avait compris.

    Ils débouchèrent bientôt sur une route de campagne déserte. Danny se demandait bien comment il faisait pour connaitre la localisation de toutes les routes vide de la ville.

     - Bon, ba, merci pour votre aide, la remercia-t-il en détachant sa ceinture.

    Quoi ? Il avait vraiment l’intention de la quitter comme cela ? Elle était censée dire quoi ? « De rien » ?

    Il sorti de la voiture et elle le regarda faire abasourdie. Il marchait presque en boitant à travers les feuillages. Il n’y avait même pas de vraie route. Il y avait un peu d’herbe à côté du bas-côté, mais plus loin, de grand arbre cachait la vue. Et il se dirigeait vers eux. Danny se demanda où il pouvait bien aller ainsi.

    Puis elle se rendit compte qu’il allait bientôt disparaître. Elle ne pouvait pas le laisser partir comme ça.

    Danny appuya de toutes ses forces sur le klaxon.

    Il se retourna vers elle. Danny eut l’impression qu’il n’attendait que ça. Il se tenait encore le ventre quand il revint sur ses pas. Il se pencha par la fenêtre. Elle aussi se rapprocha de lui, mais la ceinture l’empêcher d’être trop proche.

     - Qu’est-ce qui se passe ? demanda-t-il.

     - Est-ce qu’on va se revoir ?

    Il fit un sourire que Danny voulu ravi.

     - Je ne peux pas répondre à cette question.

    Danny, elle, ne lui renvoya pas son sourire. Elle lui en voulait d’avoir répondu aussi évasivement.

    Elle se rendit compte alors qu’ils ne s’étaient encore jamais échangés leur nom.

     - Dites-moi, reprit-elle avant qu’il ne décide de partir complètement, votre revolver, il était chargé ?

    Cette fois, il eut un sourire amusé que Danny ne put s’empêcher de lui renvoyer.

     - Non.

     

     

    Voilà voilà ! C'est finit ! Comme d'hab', je l'ai écris en cours. En deux jours ! Ouaip !

    En fait, j'aime beaucoup, beaucoup ces personnages... Je ne sais pas vraiment pourquoi. Bon, vous avez surement remarquer que Danny est une fille... Me demandez pas pourquoi elle a un nom de garçon... Quoique c'est un surnom, donc elle pourrait s'appeler Danielle, non ? 

    Pour le mec (Qui n'a pas de nom), je me suis imaginée que les pectoraux... Je sais même pas qu'elle tête il a... En fait, je pense qu'au début il n'était pas aussi sexy que dans le texte...

    Pour la musique que je vous ai demandé d'écouter, c'est l'OST d'un Drama Coréen, Spy Myeongwol. Je ne sais pas pourquoi, mais je trouvait que ça allait bien avec.

    Voilà, j'ai tout dit ! 

    A plus !

    G.

    P.S : Vous savez combien de temps ça prend pour trouver des images qu'enfin de compte on trouve qu'elles ne sont pas exactement comme on le voudrait ?

    « La Table HantéeBouts d'histoire inspirés du roman de Zoella »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Mai 2015 à 00:04

    Une belle musique pour accompagner ce texte
    Bonne soirée

    2
    Dimanche 31 Mai 2015 à 15:26

    J'avais oublié que j'avais mis une musique avec le texte. Mais maintenant, je me rappelle pourquoi je l'ai mise en la réécoutant ! ;)

    3
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 17:35

    Ow. J'aime autant celui-là que les autres ;) je n'ai pas fait gaffe aux fautes donc elles ne doivent pas être bien graves (à la rigueur un accord par-ci par-là, faudra que je vérifie)

    On s'attend pas du tout à lire ça en lisant le titre, franchement! Alors, bon, wat else.

    Je trouve que c'est franchement pas mal écrit, j'ai rigolé au coup du revolver non chargé ^^. Du coup, question une: il va dire quoi le concessionaire "vous avez eu vos règles sur le siège passager?" x) je suis fière de ma vanne de merde, sinon *danse de la victoire* (oui, va écouter cette musique x) je ferai un truc avec un jour, promis.)

    Le fait que l'héroïne aie un nom de garçon m'a perturbée, mais en fait un truc dont j'ai eu peur c'est le gros bisou baveux à la fin. Je savais que ça n'allait pas arriver mais j'ai quand même eu des ratés en y pensant u.u

    4
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 18:31

    Alors je suis toujours aussi contente que ça te plaises et que tu n'es pas vu trop de fautes ! :D

    C'est vrai que le titre ne nous donne aucune indication sur l'histoire... M'enfin, je trouve qu'il ne le font jamais mes titres, tu trouves pas ?

    Je me suis rendue compte que je ne l'avais pas dis, mais en fait, j'ai eu l'idée quand une amie de ma mère à parler d'un concessionnaire, justement. Donc le titre est un clin d’œil à ça ! :)

    Ouais, le revolver pas chargé... C'était une bonne idée non ? Genre il l'a menace alors qu'il n'a rien pour le faire...

    Elle va rendre la voiture et se casser aussi sec, voilà ce qu'elle va faire ! ;)

    Au fait, elle est pas mal la musique ! En bruit de fond, c'est super bien ! :P

    Ba je sais que c'est un nom de garçon, mais une fois que je le lui avais choisis, je ne voulais plus changé. Ça lui va tellement bien ! Et puis, je pensais qu'au bout d'un moment, on s'y habituait, parce que le mec il a pas de nom lui...

    Hé ! Pourquoi tu veux qu'il y ait un bisous baveux ? Ils viennent de se rencontrer !! 

    5
    Mercredi 29 Juillet 2015 à 18:37

    Les tiens non, sinon ça dépend, y'a des titres qui sont des gros spoilers u.u

    Ow, ce titre a donc une histoire! :) c'est cool!

    Ouaip, j'ai bien aimé, le mec en mode TROOOOOLLL

    haha x) ouaip, je crois aussi x)

    ouais, ça donne pas mal avec l'histoire :p

    Oui, on s'habitue mais au début j'étais comme ça: dafuq?!

    NAON je voulais pas qu'il y en aie un justement! :'(

    6
    Jeudi 30 Juillet 2015 à 11:25

    Oui, c'est vrai. Mais je ne sais pas comment je fais pour me débrouiller et trouver des titres qui n'évoque rien du tout...

    Hé ouais ! C'est pas n'importe quoi comme titre ! ;) (Franchement, je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas dit dans l'article...)

    Bon, je t'avoue, je crois que j'avais déjà vu cette technique quelque part...

    Ah, c'est bien si on s'habitue alors ! Mais franchement, même quand j'y repense, Danny, ou en tout cas, dans cette histoire, ne me gêne pas du tout pour une fille !

    Ba alors ? Pourquoi t'es triste ?

    7
    Dimanche 2 Août 2015 à 15:09

    C'est un don, peut-être.. ?

    Bah ça c'est pas grave u.u

    Non, là, ça va bien même pour une fille

    .... euh.... on va dire que... c'est praire-sonnel... (fbzjklfbkzl pourquoi j'ai fait ce jeu de mots, je l'ignore)

    8
    Lundi 3 Août 2015 à 09:12

    Ah oui, ça c'est sur, c'est un don ! ;)

    Non, mais j'étais sûre de l'avoir dit, c'est pour ça que ça m'a étonnée...

    On est d'accord alors ! :D

    Praire-sonnel ? Désolée, j'ai pas compris... --'

    9
    Lundi 3 Août 2015 à 12:48

    Moi à chaque fois j'essaie de trouver un titre qui résume le truc, mais sans spoiler, du coup, je me retrouve souvent à mettre une tournure de phrase qui est dans le texte et que je trouve jolie u.u ça fait ça quand je dois diviser des trucs en parties, en gros, quand je trouve le titre après x)

    Et puis bah, en fait, tu l'avais pas mis :p

    personnel. Mais j'avais envie de mettre un r, et là j'ai tilté que le mot "praire" existe (c'est un coquillage) du coup, voilà. Je souffre des méandres de la honte.

    10
    Lundi 3 Août 2015 à 14:35

    C'est pas bête et je crois que c'est ce que j'ai fait pour un de mes textes... En fait, je pourrais mettre un titre qui résumerait tout sans vraiment rien dire (Un peu comme Hunger Games), mais je trouve ça bidon, alors pour je me suis dis pourquoi pas la dernière phrase ? Parce que je la trouve super. Et en fait, on ne comprendrait que le titre à la fin... Mais en même temps, je ne la trouve pas non plus très appropriée... Et j'ai encore raconté ma vie ! :) 

    Ouais, c'est ça.

    Ah, en fait je connaissais pas ce coquillage, c'est pour ça que j'ai rien compris... Après vérification sur le net, évidemment que je connais ce coquillage ! Par contre, je ne savais pas qu'il avait ce nom là... --' La c'est moi qui est honte.

    11
    Lundi 3 Août 2015 à 14:42

    Nan, on est là pour ça :p après, il y a des titres qui sont putain de badass, mais d'une manière générale j'aime pas les livres qui ont le nom du personnages principal, pas le contenu, mais le titre c'est pas super original comme idée...

    Meuh nan pas de quoi avoir honte, tout ça pour ma vanne pourrave... :p

    12
    Lundi 3 Août 2015 à 17:42

    Si t'es la pour ça, je ne me gênerai plus ! ;) Oui, je suis d'accord avec toi. C'est pour ça que je voulais trouver un autre titre... En même temps, c'est le meilleur que j'ai trouvé pour l'instant... Mais bon, je vais encore réfléchir !

    Ba on va rire alors ! Ha ha ha !

    13
    Lundi 3 Août 2015 à 18:08

    Allez, du courage très chère ;p pour ce titre trouver, de la prestance conserver te faudra. MOUAHA

    Non mais arrête, je vois bien que tu fais semblant *lui pose la main sur l'épaule avec une tronche de blasée*

    14
    Lundi 3 Août 2015 à 19:54

    Mouais... Je crois que je vais finir de le réécrire et je demanderai alors l'avis de quelqu'un qui l'aura lu !

    *prend un air vexé* Bon, ok.

     

    15
    Lundi 3 Août 2015 à 20:17

    Ha, oui, tu peux aussi faire ça :3

    NOEEEES sois pas vexée, je rigole! *tête de chaton mignon*

    16
    Mercredi 5 Août 2015 à 18:19

    Ouaip ! :)

    *souris* Ah, je préfère ça ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :