• Now or Never ou Sauver par une Guitare

    You cannot always wait for the perfect time, sometimes you must dare to jump

    Now or Never ou Sauver par une GuitareNow or Never ou Sauver par une Guitare

     

     

    Yahallo Everybody !

    On peut dire que vous avez de la chance, parce que cet été, j'ai eu beaucoup d'idées de Bouts d'histoire, bien plus que d'habitude, pendant les vacances ou non... J'ai même dû noter mes idées ou sinon je les oubliais ! Bref, voici mon nouveau Bouts d'histoire, j'espère qu'il va vous plaire !

     

    Il attrapa sa main et l’entraîna dans les escaliers. Edwin et Andy débouchèrent sur un nouveau couloir et le garçon courut avec la jeune fille jusqu’à la pièce la plus éloignée qu'il desservait. Leurs pas raisonnaient dans le grand immeuble vide. Une fois à l’intérieur, Edwin lui lâcha la main pour fermer la porte et la barricader avec quelques chaises et une table. Andy observa la pièce dans laquelle ils étaient à présent enfermés en se prenant la tête dans les mains.

     - Oh mon Dieu ! Edwin, qu’est-ce qu’on fait ?! Il n’y a pas d’issue !

     - Quoi ?

    Edwin se retourna et détailla à son tour la pièce. Puis il jura.

     - Merde, je me suis trompé de pièce ! Je croyais qu’elle avait une fenêtre, celle-là !

    Il jeta un rapide coup d’œil à la porte et il jura pour la deuxième fois.

     - On n’aura jamais le temps de rejoindre la bonne pièce !

    Il se prit lui aussi la tête entre les mains et commença à faire les cent pas.

     - Réfléchis, réfléchis, réfléchis, marmonna-t-il.

     - Edwin…

    Ce dernier se tourna vers Andy, elle regardait la porte d’un air effrayé. C’était d’entendre les monstres se rapprocher qui l’effrayait autant. Et Edwin la comprenait très bien. Il se mit alors à observer ce qui l’entourait pour essayer de trouver une solution, quelque chose pouvait peut être les aider. La pièce était remplie d’objets. Ça devait être une sorte de débarras.

    Quand ses yeux tombèrent sur la guitare électrique et son visage illumina. Il claqua des doigts et s’exclama :

     - Mais oui ! C’est ça !

     - Quoi ? demanda Andy en se tournant vers lui.

     - J’ai trouvé la solution.

    Il prit le manche de la guitare pour la soulever et la séparer des autres objets.

     - Qu’est-ce que tu veux faire avec ça ?

     - Tu ne te souviens pas ? Les monstres sont sensibles à la musique.

     - Oui, mais je te rappelle qu’aucun de nous deux ne sait jouer d’un instrument…

     - C’est pas grave ! On peut quand même se débrouiller. Viens plutôt chercher avec moi l’ampli.

    Edwin ne vérifia même pas qu’Andy le suive pour commencer à chercher. Elle hésita un instant. Mais il n’y avait vraiment pas de quoi. Ils ne pouvaient rien faire d’autre pour repousser ces monstres. C’était peut-être leur dernière chance.

    Il y avait de tout dans cette pièce. Edwin avait trouvé la guitare parce qu’elle était grande et ressortait au-dessus des autres objets. Mais si on regardait bien, on pouvait trouver un matelas pour enfant, des flacons de parfums vides, à moitié vides ou pleins. Des dizaines et dizaines de vieux livres et journaux. Des bouts de bois qui avaient dû servir pour maintenir un meuble ou un autre et qui avait dû tomber à un moment donné. Des CDs, toujours dans leur boitier. Quelques vêtements, des tee-shirts comme des pantalons. Ils trouvèrent même un micro-onde avec les plats à réchauffer qui allaient avec. Enfin, dans des boites en carton, ils trouvèrent un lecteur de CD, un vieille télévision et pour finir leur amplificateur.

    Edwin se dépêcha de le sortir de la boite et le brancha à la seule prise de la pièce qu’il avait repéré un peu plus tôt. A peine avait-il fini qu’ils purent entendre les monstres se jeter sur la porte. Andy poussa un cri. Edwin brancha en vitesse la guitare à l’ampli tandis que les monstres retentaient leur coup. Même si pour l’instant, ça résistait, ils savaient tous les deux que ça ne durerait pas.

    Les monstres étaient bientôt là.

    Edwin plaça au hasard les doigts de sa main droite sur les cordes du manche et avant de faire glisser son pouce gauche sur la guitare, il jeta un dernier regard à Andy.

     - C’est maintenant ou jamais, pas vrai ? dit-il en souriant pour essayer de la rassurer.

    Mais la seule chose qu’Andy pouvait voir, c’était la peur dans ses yeux. Et la jeune fille se doutait qu’elle devait le regarder exactement de la même façon. Mais pendant un instant, elle oublia tout ce qui l’entourait pour se concentrer sur Edwin et la dernière phrase qu’il avait prononcé.

    Il avait vraiment raison. C’était maintenant ou jamais. Elle s’en rendait compte à présent. Il fallait même qu’elle se dépêche si elle ne voulait pas mourir avant.

    Andy se rapprocha alors d’Edwin et ce dernier fronça un peu les sourcils en la voyant faire. Mais bon, elle n’avait pas vraiment le temps de lui expliquer ce qu’elle s’apprêtait à faire. Ses yeux tombèrent sur les lèvres pulpeuse du jeune homme. Ça faisait longtemps qu’elle y pensait, mais elle n’avait jamais trouvé le bon moment. Elle soupira en souriant.

    C’était maintenant ou jamais, après tout.

    Elle prit alors son visage entre ses mains et le rapprocha d’elle tandis qu’elle se mettait sur la pointe des pieds. Leurs lèvres se touchèrent à peine quelques secondes plus tard. Edwin lâcha tout de suite la guitare pour mettre ses mains autour de la taille d’Andy et l’attirer contre lui, mais l’instrument de musique bleu électrique qu’il avait mis en bandoulière les empêchait d’être trop proches. Ils devaient tous les deux sentirent la transpiration, mais ça n’avait pas d’importance, seul le gout salé de leurs lèvres comptait.

    C’est Andy qui avait commencé le baiser et c’est elle qui l’arrêta. Elle retomba sur ses pieds en s’écartant d’Edwin. Puis elle hocha la tête pour montrer qu’elle était prête.

    Les monstres avaient enfin réussi à ouvrir la porte fermée à clef. Ils n’avaient plus qu’à bouger la table et les chaises pour les atteindre.

    Edwin replaça ses mains sur la guitare et sans attendre, il laissa glisser son pouce sur les cordes.

     

    Voilà ! C'est fini ! 

    Pour la petite info, en fait, j'ai rassemblé deux idées. La première, qu'un accord de guitare pouvait repousser des monstres, la deuxième Now or Never. En fait, j'ai vu un gars dans la rue qui portait un tee-shirt sur lequel cette phrase était écrite. Et puis, le mec était pas mal... et franchement, cette phrase, c'est comme un invitation ! Vous allez peut être me prendre pour une folle, mais comme Andy, je me suis demandée ce qui se passerait si je décidais de l'embrasser, là, maintenant... C'est bon, je suis une malade... --'

    Bref, bref,

     

    A la prochaine ! 

    G.

    « Le Temps, Un Vaisseau Et Des Loups-GarousBout d'histoire pour le concours de Miss Koota »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 31 Août 2015 à 18:03

    Ah, nymphomane! J'ai la tête comme une citrouille, j'ai pas le temps ni vraiment la motivation de laisser un bon comm bien long mais bon, je ferais que répéter ce que tu sais déjà: j'adore venir sur ton blog parce tes textes même s'ils sont incroyablement courts (bon c'est un peu le principe envie de dire, hahahahahahhahaha) me font toujours perdre contact avec la réalité et à chaque fois quand ça se termine, je rage un coup. Non, mais vraiment. Et même là, alors que je viens de vider mon téléphone et de retrouver quelques photos qui m'ont fait un coup au coeur, j'ai juste senti comme un truc dans ma poitrine, comme un oiseau qui s'envole, ç'a été comme un déclic, ça m'a donné envie de vivre ma vie à fond quitte à mourir demain autant que ce soit sans regrets. Bwef. Merci, donc, même si c'était pas intentionnel.

    Tu sais que l'idée de la musique anti-monstres a été utilisée dans le Cycle des Démons de Peter V. Brett? Il a un violoniste qui sert qu'à ça et à suivre une des héroïnes comme un boulet amoureux ^^

    J'ai faim, je vais manger comme une boulimique. DANS LA HÂTE DU PROCHAIN ARTICLE,

    Chiki.

    2
    Lundi 31 Août 2015 à 19:58

    Génial, comme d'habitude ! ;) C'est marrant, on parle souvent d'amour et c'est un sujet que je peux pas éviter avec les autres mais au fond, j'y connais rien moi. XD J'ai 16 ans et puis j'ai jamais eu de copine et d'ailleurs ça me va très bien comme ça, d'ailleurs ça me ferait trop bizarre d'embrasser quelqu'un ~.~ D'ailleurs je suis absolument nul avec les filles que ce soit en amitié, en amour ou même pour une simple conversation sauf quand je suis derrière un écran ^^' Pis des fois je me dis, et si je tentais ? Si je trouve pas de copine c'est peut-être parce que je cherche pas ? Mais après mûre réflexion faut pas chercher, pour l'instant, je n'apprécie pas une personne du genre féminin en particulier, dans sa qualité morale et sentimentale mais plus sur le physique et j'en reste là... (suis-je stupide ?)

    3
    Lundi 31 Août 2015 à 20:06

    Non, t'es pas stupide ^^ tu es juste une des rares personnes qui ne cherchent pas quelqu'un pour être avec quelqu'un et pas tout seul comme un délaissé mais qui voient quand quelqu'un leur plaît tout particulièrement, si, peut-être ... ça existe même des gens qui n'envisagent pas l'hypothèse ^^ et puis tu es jeune (dit la vieille de 17 ans, note) t'as le temps ^^

    4
    Lundi 31 Août 2015 à 20:18

    J'ai trop aimé ce petit texte, ton style d'écriture est vraiment sympa. En parlant d'amour ça me fait penser qu'enfaite je préfère draguer des pixels (ouais dit comme ça c'est glauque) parce que je sais pas, je cherche pas, j'ai pas cherché et je risque pas de chercher même si l'idée m'a déjà traversé l'esprit *Je commence à raconter ma vie \o/* Donc pour en revenir à ton texte, c'était vraiment plaisant à lire et voilà (aucun idée exprimée).

    5
    Lundi 31 Août 2015 à 20:20

    Puis de plus en plus je vois trop Gaellah en mode romantique de ouf derrière son écran en fait X) 

    6
    Lundi 31 Août 2015 à 20:32

    Avec le fond rose, la couronne de fleurs, la p'tite robe, les mains jointes, l'air rêveur et les pétales de rose rouges qui tombent du ciel sur elle ou quand même pas? ^^

    7
    Lundi 31 Août 2015 à 20:34

    Ce serait marrant quand même XD 

    8
    Lundi 31 Août 2015 à 20:38

    Ouais x') ce serait complètement dafuq, mais marrant quand même, rien que de m'imaginer la scène ça m'a fait rire (avec les murs en carton-pâte, le voisin doit me prendre pour une tarée ou une débile)

    9
    Lundi 31 Août 2015 à 21:24

    Perdre contact avec la réalité ? C'est vrai que tu l'as déjà dis, mais je crois que ça me fait encore plus plaisir que 'j'adore !' Alors, merci ! :D

    Euh, j'ai pas trop compris le rapport entre tes photos et mon texte, mais si j'ai peu aidé, c'est toujours un plaisir ! :)

    Je ne connais pas du tout le Cycle des Démons de Peter V. Brett, donc l'histoire ne m'a pas du tout été inspirée par ça ! Mais je trouve le concept pas mal quand même (Ba oui, ou sinon, j'aurai pas écris ce texte ! ;))

    Pour le prochain Bout d'histoire, je sais pas trop quand il va sortir, j'ai des idées, mais il faut que j'écrive (Et même si c'est un petit texte, ça prend plus de temps que ça en a l'air !)

    10
    Lundi 31 Août 2015 à 21:33

    :p je sais j'ai un don. Je suis gentille.

    Y'en a pas en fait, je racontais ma vie en essayant de m'expliquer...

    Oui, je m'en doute bien ^^ ça m'y a juste fait penser, mais en fait dans le Cycle des démons, quand le mec joue faux les démons s'enfuient, et quand il joue juste, les démons dansent, c'est vachement développé comme truc ^^

    Te presse pas sinon ça va être nul! xD

    11
    Mardi 1er Septembre 2015 à 21:50

    Ok, je tiens à préciser que je n'ai répondu qu'au commentaire de Chiki parce que j'avais pas rafraîchi la page et que je n'avais pas vu vos commentaires... --" Excusez moi !

    Comme l'a dit Chiki, vous avez tout le temps pour trouver une petite copine (Quoique c'est quand même bizarre qu'il n'y ait aucune fille qui vous intéresse, même si ce n'est pas au point de sortir avec...), moi aussi je n'ai pas de super expériences, j'en ai eues, mais ça n'a jamais vraiment abouti, ou ça s'est mal fini... Mais bon, je crois que je lis trop et j'imagine l'amour comme on le lit dans les livres, ce qui n'est pas totalement pareil en vrai...

    Euh... Bon, d'accord, je l'avoue, je suis super romantique ! ;) J'ai pas la petite robe et le rose n'est pas ma couleur préféré (C'est le violet si vous voulez savoir), mais je pense qu'au fond de moi je suis assez romantique... Mais qui ne l'est pas, hein ?!

    Pour Chiki : Je savais déjà que t'avais un don, je sais pas si c'était dans le même domaine, mais je savais.

    Combien de fois je vais devoir te dire qu'il faut que tu dises quand ce que tu racontes n'a aucun rapport ?!

    C'est vrai que c'est assez développer, et j'aime toujours l'idée ! ;)

    Nan, je vais pas me presser ! J'aime bien prendre mon temps pour écrire ces Bouts d'histoire... En fait, je les écris que quand je suis vraiment inspirée...

     

    12
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 19:13

    Sympa, j'ai bien rit ! Déjà la scène classique du baiser je ne l'ai pas trouvé niaise et trop longue ce que je reproche à beaucoup, je l'ai trouvé mignonne. En fait ce qui m'a fait rire ce sont les monstres sensible à la musique xD Mars Attack le retour ! A part, quelques fautes de conjugaison et d'accords.

    Carotte

    13
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 07:41
    Me souvenais pas que cette histoire était drôle, mais bon, tant mieux ! ;) Ah, ça je suis vraiment contente que la scène du baiser t'ai plu ! ;) Tu trouves pas que c'est une bonne idée des monstres sensibles à la musique ? Moi j'ai bien aimé. Si je me souviens bien, c'est en regardant mon père se remettre à la guitare électrique que j'ai eu l'idée. Pour les fautes, je vais relire, j'en ai déjà vu deux, trois. Mais s'il y en a des vraiment grosses, n'hésites pas à me dire lesquelles !
    14
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 08:48

    Ce qui est drôle ce sont le monstres sensibles à la musique. Regarde Mars Attack et tu comprendras :P

    Je te fais une liste des fautes que j'ai vu:
    Vers le début; "Leur pas résonnait..." --> Leurs pas raisonnaient
    Deuxième partie de narration; "Il se mit alors à observait" --> observer
    Après le détail du contenu de la pièce; "qu’il avait repérée" --> repéré
    La phrase suivante; "
    Ils purent entendre les monstres jeter sur la porte." --> je pense qu'il manque un "se"
    Lorsque Andy se rapproche; "
    ce dernier fronça les un peu les sourcils" --> un "les" en trop
    2 phrases plus tard; "
    Ses yeux tombèrent surs les lèvres pulpeuse du jeune homme"--> sur/pulpeuses
    Voili voilou.

    Carotte

    15
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 10:32
    Mais j'ai déja vu Mars Attack en fait, et ça me dit rien… Bon, j'avoue aussi que le film m'avait pas trop plu, donc mon cerveau a effacé presque tous mes souvenirs qui s'y rapportent ;)

    Merci pour les fautes !! Je les corriges dès que je peux, la je suis pas chez moi et sur le tel, c'est impossible de modifier un article ! Sérieusement, ils devraient faire une mise à jour par rapport à ça !
    16
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 12:11

    A la fin ils exterminent les extra-terrestres avec une musique :P

    Ok, je ne me connecte jamais avec mon portable xD J'ai essayé une fois, ça m'a suffit !

    Carotte

    17
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 14:24

    Ah, m'en souviens pas du tout.

    Sur le portable, on peut très bien posté des commentaires, mais si tu veux faire tout autre chose, c'est impossible.

    18
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 15:50

    Tant pis xD

    Je trouve que c'est très mal fait sur portable... 'fin bon, on fait avec.

    19
    Samedi 5 Décembre 2015 à 18:13
    Oui, c'est très mal fait, comme je l'ai dit, à part mettre des commentaires, on peut rien faire d'autre. C'est dommage.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :