• Et s'ils ne veulent pas savoir ?

    Nellen essaye d'empêcher la divulgation d'un grand secret.

    Et s'ils ne veulent pas savoir ?

     

    Yahallo ! 

    On se retrouve une nouvelle fois pour un nouveau Bout d'histoire !

     

    Nellen monta les dernières marches pour arriver sur le toit de la tour. Le vent referma la porte derrière elle avec un grand bruit de fer. Elle suivit Erian d'un pas traînant. Elle le regarda trifouiller les fils de l'antenne qui avait été installée sur le toit. Il s'était mis au travail avant même qu'elle ne puisse voir quelle tête ça avait. Elle jeta un coup d’œil vers le bas, au bord de la tour. Mais elle recula bien vite car le sol était vraiment trop bas.

    Erian était toujours occupé avec ses fils. Nellen ne savait pas comment dire ce qu'elle avait sur le cœur. Toute cette histoire avait bien commencé : Nellen avait été contente de voir Erian sortir de son canapé pour se concentrer sur cette tâche. Il avait commencé à chercher la vérité sur le monde dans lequel ils vivaient. Nellen ne savait pas qu'elle avait été sa motivation. Et sur le coup, ça n'avait pas eu d'importance et elle avait été enthousiasmée de le suivre dans ses recherches.

    En fait elle ne s'était jamais attendue à trouver ce qu'ils avaient découvert. Et à présent, si c'était à refaire, elle aurait préféré qu'Erian reste allongé sur le canapé, devant la télé. Elle aurait préféré ne rien avoir découvert. Elle était mieux lorsqu'elle ignorait tout.

    Nellen attrapa alors le bras d'Erian. Il s’arrêta enfin de s’afférer et juste pour cela, Nellen aurait pu l'embrasser.

    - Erian, peut être qu'on devrait réfléchir avant de faire ce qu'on va faire...

    - Nellen, c'est tout réfléchis. Le monde va complètement changer lorsqu'il sera au courant des résultats de nos recherches !

    - C'est justement ce qui m'inquiète.

    Erian avait repris son travail et ne l'écoutait plus.

    Nellen soupira. Son instinct lui disait de l'arrêter. Elle prit alors son courage à deux mains et l'interrompit une seconde fois.

    - Nellen...commença-t-il.

    - Et si les gens ne veulent pas savoir ?

    - Quoi ?

    Elle vit bien sur son visage que c'était absurde. Pourtant, Nellen était sûre que ce serait le cas.

    - Je ne voudrais pas savoir. Cette information change notre façon de voir le monde dans lequel on vit, la vision qu'on a des gens qui nous entoure. Même sur nos idées et nos sentiments ! Je n'aurais pas voulu savoir. J'aurais voulu rester dans l'ignorance ! Alors Erian, s'il-te-plait, penses à ces gens comme moi dont la vie serait totalement chamboulée. On ne veut pas toujours tout savoir.

     

    J'ai eu l'idée en me disant qu'il y avait effectivement des choses qu'on ne voudrait pas avoir appris, qu'on ne voudrait pas savoir. Transposé dans ce genre d'histoire habituel où le héros découvre une tonne de secrets. Mais si le héros ne voulait pas savoir tout ça ? S'il voulait tout simplement vivre sa vie ?

     

    A bientôt !

    G.

    « Play DeadSans défaut »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Juillet à 15:04

    Même dans la vie de tous les jours des gens nous disent des trucs qu'on voulait pas savoir, pas parce que ça change drastiquement nos vies (même si des fois ça arrive que l'information entraîne un changement majeur), mais parce qu'on ne voulait tout simplement pas avoir cette information... Les gens pensent souvent (nous compris) que les autres ont besoin de savoir.
    Mais parfois en vérité on ne veut pas de ce savoir et il y a des informations sans lesquelles on vivrait mieux, voire dont on n'avait pas besoin du tout.

      • Mercredi 26 Juillet à 15:42

        Oui, c'est vrai. Et mon histoire est partie de là ! Il y a certaines informations qu'on aimerai avoir jamais entendue!  On se porterait mieux sans !

        En même temps, je sais qu'il y a des gens assez curieux qui demanderont jusqu'à savoir et seulement une fois qu'ils le seront, ils auraient voulu ne pas savoir… 

      • Mercredi 26 Juillet à 15:56

        C'est vrai aussi qu'il y a des gens qui font montre d'une curiosité maladive et qui te harcèlent pour avoir une information, et une fois qu'il la savent ils sont pas contents... parce qu'en fait ils voulaient pas savoir.
        En même temps y'a des infos pour lesquelles c'est super dur d'identifier à l'avance si tu veux savoir ou non. Autant y'en a c'est évident, autant certaines sont assez ambiguës et ça peut prendre du temps pour savoir si tu veux connaître leur contenu ou non... Après y'a des infos qu'on considère et au final on décide qu'on veut savoir ou non selon d'autres critères que la pure curiosité (les conséquences de ce savoir, par exemple)

      • Mercredi 26 Juillet à 18:32

        Oui, comme tu dis, c'est très dur de savoir à l'avance si on veut connaitre une info ou non. En même, on sera certain de ne pas vouloir la connaitre une fois que l'on sera ce que c'est… c'est une sorte de cercle vicieux... Et puis, y a pas toujours une petite part de nous qui veut savoir, même lorsqu'on dit non ?

      • Mercredi 26 Juillet à 22:37

        Même quand on dit non s'il y a une petite part de nous qui veut savoir, je sais pas toi mais je considère que certains types d'information valent pas la peine d'être connus. Je veux dire, c'est le genre de trucs qui entraîne un tas de coprolithes improbable au niveau des conséquences, tout ça pour satisfaire une petite curiosité? Ça vaut clairement pas le coup ^^

        Et puis y'a des fois où on est curieux.se, mais l'instinct dit qu'il veut pas savoir, je pense qu'il vaut mieux écouter ton instinct dans ce genre de cas... non?

        Après si ça tient de la raison pure ça mérite qu'on y accorde un temps de réflexion...

      • Jeudi 27 Juillet à 11:02

        Mais comment tu sais que ça va entrainer telle ou telle conséquences ? C'est ça là vrai question, selon moi…! 

      • Jeudi 27 Juillet à 11:59

        C'est le genre de moment où tu as deux solutions:
        1. Tu fais appel à Mme Irma l'Extralucide
        2. Tu pèses les possibilités qui s'offrent à toi selon les gens impliqués et ce qu'ils sont capables de faire. S'il y en a une qui te paraît pas improbable et qui craint... tu sais ce qu'il te reste à faire ("lalalalalala j'entends rien~")

      • Jeudi 27 Juillet à 12:11

        Je crois que la 1er solutions est la bonne ! ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :