• Joyeux Anniversaire, Bonne Année !

    Deux Bouts d'histoire à l'occasion du Nouvel An et de l'Anniversaire du blog !!

     

    Joyeux anniversaire, Bonne année !Joyeux anniversaire, Bonne année !Joyeux anniversaire, Bonne année !Joyeux anniversaire, Bonne année !

     

     

    Ici, 31 Décembre 2013, j'ai la joie de vous souhaiter une bonne et heureuse année. Mais aussi, de fêter l'anniversaire de ce blog, avec vous !!

    Vous savez, je me souviens quand j'ai écrit le premier article. C'était à minuit. Ouais, j'avais que ça à faire ! :P

    Bref, pour cette petit (plutôt grande en fait) occasion, vous aurez droit à deux Bbouts d'histoire dans un seul article !

    Profitez, ça n'arrivera pas souvent, et c'est la première fois que je le fais ici... (Enfin, si oublie Cinq histoires en une... Ou Sept personnes importantes) :

     

    La jeune femme regarda le coffret sans comprendre. Ce matin, elle avait ouvert la porte à un livreur, en pyjama et encore à moitié endormie. Il était quand même venu à 8 heure un jour férié. C'était apparemment un cadeau de sa grand-mère. Adel n'avait pas compris. Elle ne comprenait toujours pas. Le papier cadeau avait vite été déchiré car elle avait été intriguée par la forme du cadeau.  Elle l'avait été encore plus en découvrant un vieux coffret marron avec un cadenas ouvert. Adel le regardait les sourcils fronçait en essayant de comprendre ce qu'il contenait, et à quoi ça pourrait bien servir. Bon, fallait dire que même s'il n'y avait rien à l'intérieure, ça ferait très jolie comme décoration. Pour une fois, sa grand-mère avait vraiment trouvé un cadeau très original ! Adel se demandait où elle avait bien pu le trouver ! 

    La jeune femme prit son courage à deux mains. Elle se détendit et prit une grande respiration. Puis, des deux mains ouvrit le petit coffre. Ses sourcils se froncèrent encore une fois. C'était de plus en plus étrange cette histoire. Et puis franchement, lui faire ça dès le matin, c'était pas très sympa ! C'était très gentil de la part de sa grand-mère de lui offrir un cadeau le jour même, à la première heure, mais la première heure était peut-être un peu trop tôt pour qu'elle comprenne pourquoi elle lui avait envoyé un coffret qui contenait une statuette... de petit lutin. Parce que ça y ressemblait vraiment. Enfin, c'est pas comme si elle en avait déjà vu un en vrai. Il était tout petit, la peau blanche mais les joues rosés, deux petites lèvres bien roses, un petit nez qu'on voyait à peine, il avait les yeux fermés. Mais ce qui le faisait plus ressemblait à un lutin, c'était ses vêtements. Il portait un petit pantalon et un haut tous les deux verts qui avaient l'air d'être fait avec des feuilles. Il avait de petites chaussures en toile marron. Et pour couronner le tout un chapeau pointu tout aussi vert vraiment dans le style de Robin des Bois. La statuette ressemblait à un garçon.  

    La jeune fille le regarda en soupira. Elle ne comprenait vraiment plus rien. C'était une décoration, c'est ça ? Mais elle ne comprenait pas pourquoi ça grand-mère lui aurait offert ça. Depuis qu'elle était bébé, elle lui donnait soit de l'argent, ou quelque chose qu'Adel demandait elle-même. Elle savait que sa grand-mère détestait tomber à côté. Elle avait très peur qu'elle achète quelque chose et qu'on n'aime pas. C'était pour ça qu'elle n'arrivait pas à croire qu'elle ait pu faire ça. Pourtant, ce petit lutin était bien devant elle, sous ses yeux. 

    La jeune fille prit la petite statuette. Au touché, elle avait l'air drôlement vrai. Comme si c'était un vrai petit être. Mais elle ne bougeait pas, elle était bien immobile. C'était juste une petite statue. Adel se leva en baillant pour retourner dans son lit. Au passage, elle frôla son chat de la jambe alors qu'il se rendait dans la salle à manger, là où elle avait laissé son coffret et la statuette. Mais elle n'y pensait déjà plus. 

    Le chat, quand à lui monta sur la table et renifla la petite statuette. Tout à coup, elle ouvrit les yeux et caressant le chat qui se laissa faire. Elle se leva et s'assit plus confortablement au bord de la table en regardant dans la direction où Adel avait disparu. Une voix assez grave s'éleva alors en soupirant : 

    - Ah !... J'espère qu'elle comprendra un jour. 

    Le chat répondit à la petite statue en miaulant.  

     

    Voilà ! J'espère que ça vous a plus ! On enchaîne tout de suite :

     

    Elle le regardait de loin, en face. Ethan pouvait la voir. Il la distinguait très bien en fait, même si elle était extrêmement loin. Un pont les séparait, il n'avait qu'à courir pour la rejoindre. Sauf qu'il hésitait un peu (Et le pont avait l'air plutôt dangereux !). C'était une totale inconnue pour lui. Il ne savait pas ce qu'il devrait faire une fois l'avoir rejointe. Se présenter ? Lui demander comment elle allait ? L'embrasser ? Ou juste rester là, à se regarder dans les yeux, à se sourire. Il avait cette boule au ventre qui le retenait de faire un pas. Elle lui souriait, un sourire timide. Mais elle avait un regard malicieux. Ethan n'arrivait pas à croire qu'il tombait amoureux de cette femme. 

    Elle lui fit alors un geste de la main. Elle voulait qu'il vienne jusqu'à elle. Il regarda en déglutissant le pont. Il était fait de planche en bois séparé de quelques millimètres à chaque fois. C'était en fait assez effrayant. On pouvait voir le vide en dessous. Ethan se demandait bien qu'est-ce que cela ferait s'il tombait. Allait-il s'en rendre compte avant de s'écraser ? De là où il était, il ne voyait pas le sol, peut être que ce serait assez long pour qu'il puisse penser à autre chose que la peur. Et que penserait-elle ? Serait-elle effrayée ? Appellerait-elle au secours ? Ou soulèvera-t-elle les épaules et tourneras les talons sans plus jamais penser à lui ? Bizarrement, cette dernière question lui fit un frisson dans le dos. Il voulait marquer son esprit. 

    Il mit son pied droit, doucement sur la première planche et la testa. Ça avait l'air de tenir. En face, elle souriait, amusée. Ethan attrapa les deux cordes défraîchies qui servaient de rampe. Puis il mit son autre pied devant. Maintenant, il était bien au-dessus du vide. Lentement, il avança. Un pied après l'autre jusqu'au milieu du pont, où il se permit une pause. Il pensait qu'il ne fallait pas aller trop vite pour ne pas tomber. Mais la jeune femme trop presser de le voir de plus près décida alors de le rejoindre sur le pont. Et sans le prévenir, se mit à le traverser en courant. Ethan prit peur, mais il n'eut pas le temps d'être totalement effrayer : elle lui sautait déjà dans les bras. Sans réfléchir, il lâcha alors les cordes et l'attrapa. 

    Alors, elle l'embrassa. Il ferma les yeux et fit de même. Il faisait nuit. Et en ce soir de réveillon, les feux d'artifices explosèrent. Cela faisait un beau tableau.    

     

    Alors, qu'est-ce que vous en pensez ? Donnez-moi vos avis !

     

    Encore une fois, bonne année.

     

    G.

    « ReveillonLe Jardin »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :