• La Bête

    Le voir fait oublier à Joan qu'il y a une plus grande menace derrière eux.

    La Bête

    Yahallo !

    Enjoy !

     

    Joan ne s'attendait pas du tout à voir quelque chose comme cela. C'était une bête assez petite mais toutefois très étrange. Elle avait une couleur indéfinissable entre le marron foncé et le noir. Elle avait la peau luisante. Elle se roulait en boule et sa carapace pouvait la recouvrir en entier. Joan n'avait jamais vu ça de sa vie. Ses yeux jaunes vous rendaient mal à l'aise, ce qui vous obligeait à détourner le regard. Ce que Joan fit.

    Et ses yeux tombèrent sur lui.

    Sa rage et sa haine remontèrent d'un coup. Elle cria et n'attendit pas une seconde de plus pour se jeter sur lui. Elle le griffa une fois et ce fut tout : il l'arrêta aussitôt en lui agrippant les poignets.

    - T'es qui ? lui cracha-t-il au nez.

    - Qu'est-ce que tu fais ici ? répliqua-t-elle.

    Il devait voir son ressentiment à son encontre s'exprimer sur le visage de la jeune fille. Joan n'essaya pas de le cacher.

    - Tu devrais être en prison ! ajouta-t-elle.

    Si elle en avait eu la force physique, elle l'aurait emmené elle-même au poste de police. Mais c'était ridicule de penser ainsi alors que c'était elle qui avait les poignets accrochés.

    Il rit à gorge déployée. Puis il se pencha vers son visage :

    - Alors, quelle est cette petite âme que tu aimais tellement que j'ai tué ?

    Joan n'en croyait pas ses yeux. Elle se débattait pour se dégager. Mais le souvenir de son petit frère s'imposait dans son esprit et au lieu de se battre, elle se mit à pleurer.

    Il ne la lâcha pas pour autant, la regardant faire sans réagir. Bizarrement, ça le toucher plus qu'il ne voudrait jamais l'admettre. Alors que la mort de ses victimes et la peine de ses proches ne l'avaient jamais affectés, cette jeune fille, qu'il ne connaissait n'y d'Adam n'y d’Ève, le rendait sans voix. 

    Il lui lâcha les poignets car elle était inoffensive à présent.

    Elle ne s'arrêtait plus de pleurer et il ne savait pas quoi faire. En vérité, il aurait pu la laisser là, il savait qu'elle n'allait pas le suivre. Cependant, il n'en fit rien.

    Quand une ombre s'éleva sur leur côté. Joan releva alors la tête et essaya de voir à travers ses larmes. 

    C'était la bête. Elle avait énormément grandit et devait faire trois mètres à présent. De plus, elle se tenait bien droite et non en boule, ce qui la rendait encore plus imposante. Par contre, son regard n'avait pas changé.

    Et elle approchait.

    Il lui attrapa encore une fois le poignet et lui cria :

    - Cours.

     

    Je crois que ce Bout d'histoire s'inscrit dans le genre : le gars qui a fait du mal à une fille mais qui a toujours un attachement pour elle (J'en ai déjà parlé dans d'autres Bouts d'histoire). Pour moi, cet homme au début de l'histoire est bien plus menaçant qu'à la fin. Il l'aide même à fuir ! Et personnellement, je sais qu'il va la sauver. Qu'est-ce qui va se passer après cela ? Je ne sais pas. En fait, je n'arrive pas à comprendre comment Joan pourrait le pardonner un jour. Ça va vraiment à l'encontre de mes principes, donc je ne pense pas que je pourrais un jour écrire une histoire comme cela. Si je me retrouve vraiment à écrire l'histoire du mec qui fait mal à la fille, ça ne sera pas comme cela. Il faudra quelque chose d'assez grave, mais qu'elle pourra lui pardonner, vous voyez ?

     

    A bientôt !

    G.

    « L'ApparitionEn t'attendant »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :