• Le Doute

    John et Nathalie sont en mission pour arrêter Waile, mais tout ne tourne pas comme prévu.

    Le Doute

    Bonjour à tous !

    On se retrouve pour un nouveau Bout d'histoire, j'espère que vous allez apprécier ! :)

     

     

    John pointait son arme sur Waile. Il put entendre Nathalie faire de même. Mais Waile ne se laissa pas faire et il sorti à son tour deux pistolets, un pour chacun de ses adversaires.

    Lâche ton arme Waile, fit John calmement.

    Tu te trompes, John. Ce n’est pas moi le coupable ;

    Ah oui ? Qui est-ce dans ce cas ?

    Je ne voulais pas le dire, mais tu m’y oblige.

    Waile marqua une pause, comme pour faire durer le suspense.

    C’est Nathalie.

    John éclata de rire. Du coin de l’œil, il observa la réaction de Nathalie. Il la pensait similaire à la sienne, mais il se trompait. La jeune femme était bien plus tendue qu’au début de l’opération.

    C’est quoi cette histoire ?

    Tu n’as qu’à lui demander, répondit Waile.

    - Nathalie ?

    - Il dit n’importe quoi, fit celle-ci.

    - C’est bien ce que je pensais.

    - Ah oui ? Vraiment ? Dans ce cas, dis-lui où tu étais mardi soir, répliqua Waile.

    Nathalie ne répondit pas.

    - Nathalie ?

    Comme elle ne disait toujours rien, il répéta son nom :

    - Nathalie ?

    - Je suis désolée John.

    Il la vit alors sortir une deuxième arme et la pointer sur lui. John marmonna dans sa barbe. Pourquoi était-il toujours le seul à n'avoir qu'un seul pistolet ?

    Il décida de le tourner vers Nathalie, qui quand même avait fait un semblant d’aveux.

    - Il va falloir que vous vous expliquiez tous les deux.

    - John, je ne crois pas que tu sois en position de négocier.

    - Dans ce cas, qu’est-ce que tu vas faire ? Me tuer ?

    - J’aimerai ne pas en arriver là.

    John fronça les sourcils. Elle n’en était pas capable, pas vrai ? Il pointait son arme vers elle, certes, mais lui ne tirerait jamais, il le savait. Et surement Nathalie aussi.

    Ce qui était en fait un problème maintenant qu’elle n’était plus dans son camp. Cependant, est-ce que Nathalie, elle, était capable d’appuyer sur la détente ? Il y a à peine quelques minutes, John aurait assuré que non. Mais Nathalie semblait avoir subi un changement radical et rapide. Comme si ce n’était plus la même Nathalie. Comme s’il ne la connaissait plus.

    - Ah quoi tu joues Nathalie ?

    - C’est le problème, John, je ne joue pas.

    Il allait vraiment falloir qu’il mette cette histoire au clair. Mais avant tout, il fallait qu’il réussisse à l’empêcher de s’enfuir.

    Ils ne pouvaient pas rester tous les trois indéfiniment ainsi !

    - Ok, donc je propose que tout le monde baisse ses armes et qu’on en discute.

    Waile eut un petit rire.

    - Il n’y a rien à discuter. Tu vas me laisser partir, et puis c’est tout.

    - Nathalie, tu sais bien que je ne peux pas faire ça !

    - Dans ce cas, il ne me reste plus qu’une solution.

    - Tu n’oseras jamais.

    - Détrompes-toi.

    Nathalie tourna alors son regard vers lui. Elle n’avait pas lâché Waile des yeux depuis le début. La respiration de John commença à s’accélérer.

    Elle n’allait pas tirer, pas vrai ? Il décida d’écarter les bras pour lui montrer qu’elle ne lui faisait pas peur. Cependant, sa respiration ne s’arrangeait pas. En fait, ça empirait.

    Elle n’allait pas le faire, hein ?

    - Désolée, John.

    Elle n’allait quand même pas…

    Son coup parti sans qu’il ne s’y attende. Pourtant, Nathalie l’avait bien prévenu. Il ne la croyait tellement pas capable d’agir ainsi !

    Il tomba à genoux. Pour le coup, il eut la respiration coupée. Sa vue se brouilla alors qu’il vit Waile et Nathalie s’affronter.

    Puis il tomba au sol et ferma les yeux.

     

    Encore une fois, c'est un texte que j'ai écrit pour un concours... et que je n'ai pas envoyé parce que je n'étais pas sûre qu'il rentrait bien dans le thème (qui était ''le doute''). Il est aussi inspiré d'un fait qui m'est arrivé. Mais ce serait un peu trop compliqué de vous l'expliquer ici et à l'écrit. (Oui, vous pouvez bien vous demander comment un fait qui m'est arrivé à pu aboutir à ça, hein ?)

     

    A bientôt !

    G.

    « Je me tenais DeboutDans l'eau »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Septembre à 21:47

    au cinéma on appelle ça une "impasse mexicaine" :D

    bon, là ya une faute qui piquent aux yeux!
    "il l'a vit sortir" >>>"il la vit sortir"

    -Comment cela se faisait-il qu’il se retrouvait toujours le seul avec un seul pistolet ?
    pas vraiment une faute mais phrase un peu lourde avec des répétitions. je te propose:  "Pourquoi était-il toujours le seul à n'avoir qu'une arme?"

    lutter contre les lourdeurs c'est crucial, à moins qu'elles n'aient une justification. si tu lis ton texte à voix haute, selon que ta lecture est fluide ou pas, tu sais que tu as des choses à modifier.

    - "mais il ne lui tirait jamais dessus"
    tu voulais peut-être dire "ne lui tirerait" ?

    -et aussi beaucoup de répétition des prénoms, surtout dans les dialogues, je ne crois pas qu'on passe son temps à répéter le prénom des personnes avec lesquels on discutent, surtout quand on est en tout petit comité comme là. disons que quand tu prononces le prénom de quelqu'un ça peut être pour capter son attention, le prendre par les sentiments, tu le fais mais ça perd un peu de sa force au bout de trop de répétitions.

    à part ça on a l'impression d'avoir zappé sur une chaîne de télé au moment où se déroule la scène, et on n'a pas besoin d'en savoir plus. le fragment d'histoire tient bien sur lui-même. les dialogues sont vivants (malgré ce petit côté surjoué dans les répétitions des prénoms). et pour moi ça colle avec le thème du concours.

      • Dimanche 1er Octobre à 15:11

        Je ne savais pas du tout que ça s'appelait ainsi !^^

        Merci pour ces fautes. Effectivement, il y a bien un paragraphe qui n'est pas très fluide dans ce texte... J'utiliserai ton conseil de lire le texte à voix haute dans le futur. C'est vrai que ça m'est déjà arrivé de le faire, mais pas systématiquement et pas pour les mêmes raisons... 

        Edit : J'ai modifié les deux paragraphes à partir de 'John fronça les sourcils', dis moi ce que tu en penses ! C'est plus fluide, non ?

        Par contre, pour les répétitions de prénom, je ne vois pas le problème... C'est vrai que le prénom Nathalie est répété plusieurs fois, peut être trop quand on vient juste pour les comptabiliser. Mais quand j'ai relu le texte, ça ne m'a pas gêné...

        J'aime bien comment tu décris cela dans ton dernier paragraphe. :) Au début, je pensais que ce serait un point négatif parce que le terme 'zapper' n'est pas super positif. Mais en fait, tu as juste trouvé la définition parfaite pour mes textes, mes Bouts d'histoire : arriver en plein milieu de la vie d'un personnage, d'un héro, ne pas tout comprendre, mais suivre.

    2
    Dimanche 1er Octobre à 17:13

    je repasserai lire encore tes tranches de vie :)
    j'espère que tu trouveras de nouveaux lecteurs, histoire d'avoir d'autres impressions que les miennes! et du coup si tu vois passer d'autres concours d'écriture, lance-toi, tu ne perds rien à essayer :)

      • Dimanche 1er Octobre à 17:30

        Oui, moi aussi j'aimerai avoir d'autres avis ! ;)

        J'essaie de participer aux concours autant que je peux. Mais j'ai toujours l'impression d'être un peu à côté du thème... Et quand je suis bien inspirée, je dépasse largement le nombre de mot demandé... 

    3
    Dimanche 1er Octobre à 17:55

    pour le nombre de mots, justement lire à haute voix ça permet de voir là où il faut synthétiser, là où les phrases sont trop longues. question audience, ça existe pas des forums d'écrivains amateurs? je veux dire, moi je fais de la bd (à 50% à peu près^^) je me suis inscrit sur un forum de dessineux, pour échanger un peu avec d'autres.

      • Dimanche 1er Octobre à 18:20
        Ah oui ? J'esserai dans ce cas !
        Franchement, je n'en sais rien, je n'ai jamais cherché à m'inscrire sur un forum…
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :